Aminalamina, Jack Vanarsky

Réalisateur: Marie Binet (F)
Producteur: Hans Bronsgeest (NL) / Productions de la Lune Montante
Montage: Jean-Luc Thomas
Caméra: Marie Binet et Salomé Gadafi
Son: Salomé Gadafi
Musiques: Garth Knox (Ensemble Anima) ”One finger”, ”Valse de la vineuse”, ”Around horizon”
Interprètes: Garth Knox Alto et viole d’amour et Agnès Vesterman Violoncelle, Sébastien Teulié (La Danse du Chien)
Enregistrement: Studio la Niche
Mixage: Sebastien Teulié
Versions: Française et Espagnole et version Française sous-titrée Anglais
Voix Espagnole: Jack Vanarsky et Valentina Vapnarsky
Extraits films archives réalisés par Marie Binet:
Décors générique
Le Cabinet du docteur Caligari , Cinémathèque Française.
Le Bibliomane 1990
Livremonde 1992-2007


© Productions de la Lune Montante

Jack Vanarsky, Argentin de naissance et français d’adoption, est un artiste bien particulier. Un homme libre, authentique qui a inventé un monde étrange fait d’objets qui bougent lentement au rythme de la respiration. Ses œuvres graphiques et ses sculptures sont toutes constituées de lamelles qui prennent des formes insolites en jouant subtilement avec le mouvement.

Il est le créateur des « laméllisations ». Marqué par la littérature fantastique, le surréalismes et dada, membre du collège de pataphysique, il n’appartient cependant à aucune tendance particulière.

Ses œuvres ont été présentées et figurent dans de nombreux Centres d’Art Contemporain, collections et galeries aussi bien en Europe qu’en Amérique.

Ce film explore le monde de Jack Vanarsky où l’humour voisine en maître avec une philosophie de l’existence et un regard sur l’art qui donne au spectateur une bouffée d’air frais s’accordant bien avec la fantaisie imaginative de son auteur.

Press Book
Un Fipa qui a du pif

Il est de notoriété publique que le Festival international des programmes audiovisuels (Fipa), vingt et une éditions au compteur dont quinze à Biarritz, n’est pas exactement le rendez-vous annuel de la rigolade. Raison de plus pour y découvrir les futurs moments forts de la télé, même si le gigantisme de la programmation des cinq jours rend vaine toute tentative d’exhaustivité.
(…) Rare moment de fantaisie, le film de Marie Binet, Animalamina, est un délicieux moment passé en compagnie de Jack Vanarsky, plasticien franco-argentin qui y raconte son art, ses œuvres, ses rencontres avec une fraîcheur juvénile épatante.

Bruno Icher, « Libération », le 29/01/08

Aminalamina, Jack Vanarsky
Aminalamina, Jack Vanarsky
Extrait de film 1 >>