Série Impressionnistes

Japonisme
Claude Monet, Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Sisley, Whistler, Claude Monet, Caillebotte, Manet, Claude Monet
Réalisation: Marie Binet
Production: Jean Saint Bris Culture et Communication Films Raoul Franco
Remerciements: Dagli - Orti, Paris Fogg Art Museum Cambridge (Usa), Fondation Van Gogh Amsterdam, Gallerie J. Ostier Paris, Giraudon Paris, Hubert Josse Paris, J.l. Charmet/Gallerie H. Beres, Kunstmuseum Winterthur, Metropolitan Museum Of Art New York, Museum Of Fine Arts Boston,  R.M.N. Paris, Tate Gallery Londres

La Photographie
Autochromes: Antonin Personnaz
Réalisation: Marie Binet
Production: Jean Saint Bris Culture et Communication Films Raoul Franco
Remerciements: Roger Viollet Paris, Societe Francaise De Photographie Paris

La Couleur
Réalisation: Marie Binet
Production: Jean Saint Bris Culture et Communication Films Raoul Franco
Remerciements: R.M.N. Paris, Giraudon Paris, Metropolitan Museum Of Art New York, Tate Gallery Londres

Les Collectionneurs
Mr. Roart, Berthe Morisot, Ernest Hoschedé, Docteur Gachet, Monsieur Choquet, Mr.Durand-Ruel, Claude Monet
Réalisation: Marie Binet
Production: Jean Saint Bris Culture et Communication Films Raoul Franco
Remerciements: Archives Durand-Ruel Paris, Carnegie Museum Of Art Pittsburg, Fogg Art Museum Cambridge (Usa), Giraudon Paris, Glasgow Museums, The Burell Coll., Keystone Paris, National Gallery Of Art Washington, Norton Simon Museum Pasadena, R.M.N. Paris,

Les Lieux des Peintres
Alfred Sisley, Caillebotte, Edouard Manet, Berthe Morisot, Edouard Manet, Claude Monet, Cézanne, Camille Pissaro, Claude Monet, Eugène Boudin
Réalisation: Marie Binet
Production: Jean Saint Bris Culture et Communication Films Raoul Franco
Remerciements: Artothek Munich, Courtesy Gallerie Hopkins Thomas Paris, Explorer Paris, Fogg Art Museum Cambridge (Usa), Giraudon Paris, Hubert Josse Paris, Metropolitan Museum Of Art New York, Musee Eugene Boudin Honfleur, National Gallery Of Art Washington, Philips Collection Washington, R.M.N. Paris

Ces quatre courts documentaires ont été réalisé pour le Musée des impressionnistes à Auvers sur Oise et sont projetés en permanence sur des écrans le long du parcours de la visite.

Le Japonisme
1854 : Le japon s’ouvre au commerce international. Bien au-delà de l’attrait exotique de ce qu’on appelle les chinoiseries, l’influence du japon, autrement dit le japonisme joue un rôle essentiel dans l’élaboration de l’art moderne.

Des estampes, les peintres retiennent la précision du trait, les attitudes des personnages, et la force de leurs expressions. Ils vont parfois jusqu’à les copier comme Van Gogh, pour mieux les comprendre, ils reprennent leur mise en page et leurs motifs. Ils jouent avec les limites du cadre. Ils découpent l’espace en plans verticaux, créent de nouvelles lignes de force d’équilibre et d’harmonie avec la nature… et orientent la peinture moderne vers l’abstraction.

La Photographie
Ce court sujet est une promenade en plein air sur le motif.
Les images qui sont montrées sont exceptionnelles. Ce ne sont pas des tableaux, ce sont des photographies autochromes un procédé mis au point en 1906 par les frères Lumière. A l’inverse des peintres qui se sont inspirés de photographie *Antonin Personnaz utilise les autochromes pour transmettre sa vision impressionniste du monde. 

Echanges de cadres et de cadrages, échanges de vues et de point de vue, les photographes pictorialistes sortis sur le motif, plantent leur trépied là où les peintres ont dressé leur chevalet, sur les mêmes routes, au bord des mêmes rivières, dans les mêmes campagnes. Ils posent leur regard sur la nature tel un Pissaro, un Sisley, un Boudin.

La Couleur
Le film reconstitue le processus de création de certains tableaux célèbres qui sont peints à l’écran par un peintre spécialiste de ces techniques qui est replacé dans le même contexte.
Les romantiques et les réalistes faisaient naître la lumière des ténèbres, les impressionnistes peignent avec une palette de lumière prise à un arc-en-ciel.
Des couleurs franches à peines mélangées sinon avec une touche de blanc sur des toiles préparées avec des fonds clairs qui réfléchissent la lumière.

Couleurs vibrantes de soleil, obtenues par le rapprochement des couleurs complémentaires placées à l’opposé sur la palette et le disque de Chevreul.
Les couleurs chaudes avancent et les couleurs froides reculent. Elles délimitent les plans et les formes sans les cerner.

Pour regarder la peinture impressionniste il faut se reculer et cligner des yeux. C’est l’œil du spectateur qui fait son propre mélange. À l’instar des impressionnistes, le pointillisme de Seurat est né de l’étude systématique de la lumière et de la perception des couleurs. 

Les Collectionneurs
Le film reconstitue documents à l’appui, l’une des premières ventes impressionnistes, celle de 1875. La vente publique est le seul moyen pour les artistes de se faire connaître. Ils sont très critiqués, mais une poignée d’amis et de collectionneurs les soutient. On annonce les prix de vente, mais aussi la valeur de ses sommes par rapport au coût de la vie, soixante fois moins chers que pour des tableaux académiques et l’on montre également qui étaient les acheteurs quelles étaient leurs relations avec les peintres.

Les Lieux des Peintres
Ce court sujet est une invitation au voyage. Des peintres probablement attablés dans une guinguette où l’une des fameuses auberges qui étaient leur point de ralliement entament un dialogue sur leurs lieux de villégiature et leurs lieux de vie. Nous sommes entre 1865 et 1880, les portraits de Renoir, Caillebotte, Manet, Monet, Berthe Morisot, Cézanne, Pissarro, et Boudin apparaissent et s’animent grâce à des effets spéciaux. Leurs voix est celle d’acteurs avec le même accent. Ils expliquent dans quels endroits ils ont peint leurs tableaux.

*Personnaz est un grand collectionneur de peinture, né en 1854, mort dix ans après Monet en 1936. Travaillant avant la guerre de 1914, il utilise les autochromes inventés en 1906 par les frères Lumière, comme moyen de transmettre sa vision impressionniste du monde et reprend, à sa manière les sujets de son ami Monet. La photo couleur existe déjà à l’époque, mais l’autochrome est un procédé de photographie en couleur qui utilise, comme l’on fait les impressionnistes, les couleurs du prisme. Les photographies autochromes sont des prises à travers une mosaïque de filtres, constitués de grains microscopiques de fécule de pomme de terre colorés en bleu, vert et rouge.